Uber à Bruxelles, aussi sur deux roues

Pascal Smet (SP.A, à gauche), ministre de la Mobilité bruxelloise et Nicolas Van de Loock, patron belge de Jump.
Pascal Smet (SP.A, à gauche), ministre de la Mobilité bruxelloise et Nicolas Van de Loock, patron belge de Jump. - Sylvain Piraux

Cette annonce est le résultat d’un intense lobbying mené par mon cabinet depuis des mois. Bruxelles est l’une des premières capitales européennes choisies par Uber ! Je peux vous assurer que Londres n’est pas heureuse de passer après nous. C’est bon pour notre image de capitale européenne et pour notre mobilité ».

Jeudi après-midi, on aurait rêvé meilleure météo – la multinationale, sans doute, également –, pour tester la toute nouvelle flotte de vélos électriques partagés installée par ses soins dans la capitale. L’humidité ambiante n’aura pourtant pas entaché l’enthousiasme du ministre de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A) visiblement ravi de l’arrivée, après Paris, Berlin et Lisbonne, de Jump à Bruxelles. Service lancé dans quelques métropoles américaines il y a un an par l’entreprise la plus détestée des taxis du monde entier.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct