Macron: le prix à payer pour une politique «plus humaine»

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. - EPA

L’intervention d’Emmanuel Macron ce jeudi soir était censée ranimer son quinquennat. Un mandat toujours englué, après deux ans de pouvoir, dans une crise sociale sans fin et une impopularité record. Pas sûr que le but ait été atteint.

Certes, le moment était grave. Il a su trouver le ton juste pour regretter ses erreurs et retracer un horizon pour les prochaines années. Il a su avec conviction prononcer un fervent plaidoyer pour une politique « plus humaine » en appelant aux racines de « l’âme française » pour tenter de ressouder une nation dont la cohésion a tant été mise à mal ces derniers mois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct