Martin Helmchen Messiaen, «Vingt regards sur l’Enfant-Jésus»

<span>Martin Helmchen</span> Messiaen, «Vingt regards sur l’Enfant-Jésus»

Protégé de Philippe Herreweghe, Martin Helmchen a fasciné le public des « Colli Senesi » par son interprétation des Vingt regards sur l’Enfant-Jésus. Son exécution impose en effet une densité du son hors du commun. Rarement le piano volontiers fantasmagorique de Messiaen a dégagé une densité aussi intense qui rapproche son écriture des plus fortes méditations.

Parsemée de fulgurances d’une rare pertinence, sensible aux jeux de couleurs dans ce qu’ils ont de plus profond, maître absolu de recherches rythmiques qui récusent toute ostentation, cette interprétation est une réflexion forte et noble sur le mystère de la foi.

Le résultat en est d’autant plus grandiose.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct