Des voies navigables connectées

Le métier d'éclusier n'est plus ce qu'il était. Naguère sur site, deux agents des voies navigables ont les yeux rivés sur leurs écrans, une petite dizaine. L'écluse de Salzinnes y apparaît, sous toutes les coutures et tous les angles. Un des agents est en contact radio avec un plaisancier, dont le bateau - petit en comparaison d'une péniche de plus de 80 mètres -, manoeuvre gentiment pour entrer dans l'écluse, sans aucune prise de risque pour les portes ou sa propre sécurité. L'impression est qu'être sur place n'apporterait pas vraiment une meilleure vue de la situation. Ce n'est qu'une des fonctions assurées désormais à Daussoulx, en lien avec les voies navigables. C'est à côté de l'échangeur autoroutier que la météo est observée, les risques de crues déterminés, le débit des eaux scruté pour ses incidences sur la production d'énergie hydraulique. C'est également depuis Daussoulx que sont envoyés - une spécificité wallonne - des avis à la batellerie par SMS et par mail.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct