Un programme de protection pour les victimes de trafic

La Belgique a été un des premiers pays à se doter d’un programme de prise en charge des victimes de traite ou de trafic aggravé d’êtres humains. Adressées vers un centre spécialisé, les personnes disposent d’une période de réflexion au terme de laquelle elles peuvent décider de coopérer ou non contre les trafiquants. La démarche peut amener à une régularisation, mais seulement si le dossier constitué est jugé suffisamment solide pour obtenir une condamnation. Ce qui n’est pas dans les mains de la victime et implique une certaine prise de risque (en plus du fait de se retourner contre des personnes potentiellement dangereuses). Dans son dernier rapport Myria pointait la méconnaissance de ce programme tant chez les policiers que les autorités judiciaires, ce qui avait amené à mal orienté certaines victimes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct