Venezuela: les ambassadeurs sans ambassade d’un président sans palais

Poignée de mains entre Julio Borges (à dr.), poids lourd de l’opposition vénézuélienne à Maduro, et le ministre colombien des Affaires étrangères, Carlos Holmes Trujillo, samedi à Bogota.
Poignée de mains entre Julio Borges (à dr.), poids lourd de l’opposition vénézuélienne à Maduro, et le ministre colombien des Affaires étrangères, Carlos Holmes Trujillo, samedi à Bogota. - Reuters.

C’est une bien drôle de réunion qui a eu lieu à l’hôtel Marriott de Bogotá ce samedi 27 avril : dix-sept ambassadeurs vénézuéliens désignés par le président par intérim autoproclamé du Venezuela Juan Guaido, discutant toute la journée à huis clos de la politique diplomatique d’un pays qui s’enfonce chaque jour un peu plus dans la crise et l’incertitude.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct