Un toit contre un service: une formule gagnante

Hans, veuf de 69 ans, accueille Nikita, qui vient d’Espagne. Il améliore son espagnol et son russe grâce à des conversations avec l’étudiant. «C’est intellectuellement très dynamique», confie-t-il.
Hans, veuf de 69 ans, accueille Nikita, qui vient d’Espagne. Il améliore son espagnol et son russe grâce à des conversations avec l’étudiant. «C’est intellectuellement très dynamique», confie-t-il. - Carla Da Silva.

Il y a Louise, qui héberge le Bâlois Lukas pour offrir un peu de compagnie à son fils de 17 ans, tétraplégique depuis un accident de ski. Il y a aussi Monica, 81 ans, et Malti, une jeune Mexicaine. La première achète les aliments, la deuxième cuisine, et les deux dînent ensemble. Ou encore Jun, qui a passé une année chez Elena pour faire du droit international. De retour à Canton, il l’a invitée à son mariage, et elle y est allée.

Eux, ce sont les tandems du programme «  1 h par m2  ». Ce projet de l’Université de Genève (Unige) a été lancé en 2016 et ne cesse de prendre de l’ampleur : en trois ans, le nombre d’hôtes et d’étudiants accueillis a triplé, les tandems passant de 20 à 66.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct