Ces substances qui mettent en péril notre bien-être et notre liberté

Ces substances qui mettent en péril notre bien-être et notre liberté
Mathieu Golinvaux.

Un rat dont la partie du cerveau activant le désir a été connectée à un câble dévoile la force des mécanismes qui nous poussent à vivre, ainsi que leurs dangers. Si, à chaque fois qu’il active un levier, il reçoit une stimulation électrique, il continue de le faire compulsivement, jusqu’à s’écrouler d’épuisement. Et il n’aura même pas ressenti de plaisir. La dopamine libérée par les décharges se trouve à la racine du désir et de l’envie de rechercher des sensations agréables, et cela semble suffire pour que l’animal oublie le reste du monde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct