«Le conflit israélo-palestinien? Un soap-opéra»

«Le conflit israélo-palestinien? Un soap-opéra»

Palestinien voyageant avec un passeport israélien, vivant à Brooklyn, Sameh Zoabi illustre à lui seul la complexité mais aussi la richesse du monde actuel. Une complexité dont il s’amuse dans son cinéma.

Dans Tel Aviv on Fire, son troisième long-métrage, il mélange humour et politique et parle du conflit israélo-palestinien à travers l’histoire d’un jeune scénariste de soap-opéra. Avant un prochain film se passant à Gaza, mais utilisant toujours « la simplicité de l’humour »…

Comment décririez-vous « Tel Aviv on Fire » ?

Je dirai que c’est une comédie politique. C’est un film qui appartient au monde de l’art et essai mais aussi au divertissement. Mon but a toujours été de faire des films qui entrent dans ces deux catégories.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct