En Allemagne, les piétons tapent du pied sur la table

La recette des Verts allemands pour plus de confort sur les trottoirs
: des phases rouges plus courtes et de nouvelles zones piétonnes dans les quartiers les plus fréquentés de la ville.
La recette des Verts allemands pour plus de confort sur les trottoirs : des phases rouges plus courtes et de nouvelles zones piétonnes dans les quartiers les plus fréquentés de la ville. - Photo News.

Avec son imposante chevelure blanche et bouclée, Roland Stimpel est reconnaissable de loin. Dehors, il fait 3 degrés et l’habituel vent sibérien souffle sur Berlin. Malgré tout, l’homme de 61 ans ne porte qu’une fine veste de sport et semble plus qu’enthousiaste. « Regardez ces nez de trottoir », lance Roland Stimpel, indiquant le carrefour situé au croisement d’Auguststraße et de Koppenplatz, dans l’arrondissement berlinois de Mitte.

On ne sait pas vraiment si ce qu’il voit l’agace ou le réjouit. Mais qu’est-ce qu’un nez de trottoir ? Aux carrefours fort fréquentés, les voies piétonnes sont élargies en direction de la route et l’espace ainsi obtenu est délimité au moyen de bornes. « C’en est fini du stationnement illégal ici, tout est bien réglementé », explique Roland Stimpel avec excitation. Son enthousiasme suscite la curiosité. Des passants s’arrêtent et regardent le trottoir d’un air déconcerté.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct