Le tronc commun définitivement approuvé: ce que les élèves devront savoir et savoir faire

© Belga
© Belga

Un acte refondateur, une nouvelle ambition pour l’école. » S’agissant du Pacte pour un enseignement d’excellence, les superlatifs sont nombreux. Les députés de la majorité n’ont pas failli à la tradition à l’heure de valider l’un des deux décrets les plus importants de cette législature : un tronc commun couvrant la maternelle jusqu’à la troisième secondaire, plus précisément jusqu’à 15 ans au lieu de 14 aujourd’hui. On parle bien ici d’un véritable programme commun à tous les élèves brassant les cours classiques (maths, sciences), le renforcement de l’apprentissage des langues (français et langues étrangères…) ainsi qu’une formation polytechnique et multidisciplinaire. Le tout est porté par la ministre de l’Éducation Marie-Martine Schyns (CDH) pour qui le tronc commun prend « le parti de la performance et de l’équité et fait le pari d’une scolarité épanouissante avec moins de laissés-pour-compte et un équilibre entre bienveillance et exigence ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct