Déclarations fiscales préremplies: mieux vaut ne pas signer les yeux fermés

Le contribuable reste responsable du contenu de sa déclaration. Il est donc fortement conseillé de vérifier l’exactitude de toutes les données avant de la signer.
Le contribuable reste responsable du contenu de sa déclaration. Il est donc fortement conseillé de vérifier l’exactitude de toutes les données avant de la signer. - DR.

Remplir sa déclaration fiscale est un exercice de moins en moins courant pour de nombreux Belges. Cette année, 3,2 millions d’entre eux, soit environ 42 % des contribuables vont recevoir (par papier ou électroniquement) une proposition de déclaration simplifiée (PDS), c’est-à-dire qu’ils n’ont rien à faire si ce n’est vérifier que les informations encodées par le fisc sont bien correctes et complètes. S’ils ne réagissent pas, la proposition de déclaration est considérée comme exacte et servira de base pour le calcul de l’impôt.

Le nombre de PDS envoyées est en constante hausse ces dernières années (+ 50 % en cinq ans). Ces déclarations ciblaient à l’origine ceux qui avaient des revenus plutôt faibles – pensionnés, allocataires sociaux – mais le groupe cible a été étendu au fil des ans à tous ceux qui ont une situation fiscale stable. Sont exclus du système les cas plus complexes comme les indépendants, ceux qui ont un emprunt hypothécaire, une seconde résidence…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct