lesoirimmo

Une idée pour le climat : modéliser un réseau capable d’accueillir 100% de renouvelable

Gauthier Limpens a eu une sorte d«
appel
» pour l’énergie.
Gauthier Limpens a eu une sorte d« appel » pour l’énergie. - Mathieu Golinvaux.

Est-ce parce que son grand-père était chauffagiste que Gauthier Limpens se passionne pour l’énergie ? Ou plus simplement, parce qu’il est « un peu idéaliste », comme il le confesse. Toujours est-il que ce jeune (26 ans) ingénieur civil, fraîchement diplômé, n’a pas fait long feu dans l’industrie aéronautique où il a commencé sa carrière professionnelle. « Je m’y plaisais, mais j’avais une sorte d’“appel” pour l’énergie », explique-t-il. « Après tout, dans l’aéronautique, on travaille pour que les machines soient plus performantes afin que plus de personnes puissent voler, ce qui reviendra à brûler davantage de kérosène ». Pas vraiment en phase avec « l’urgence climatique sur laquelle une majorité du monde s’accorde, précise-t-il. Les gens ne savent pas vraiment comment s’impliquer. Moi j’ai la chance de pouvoir le faire via mon travail ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct