Un prix Philippe Maystadt pour les meilleurs travaux sur l’enseignement

François Tulkens et Julien Nicaise veulent encourager la recherche académique sur l’enseignement.
François Tulkens et Julien Nicaise veulent encourager la recherche académique sur l’enseignement. - Bruno D’Alimonte.

Chaque année, c’est la même rengaine : des milliers de mémoires et de thèses de doctorat finissent dans les archives des établissements d’enseignement supérieur sans que personne, en dehors de l’étudiant, de ses promoteurs et de quelques proches, n’en prenne connaissance. L’Ares – la Fédération de l’enseignement supérieur – est résolue à en sortir quelques-uns des limbes : elle lancera, en octobre prochain, le « prix Philippe Maystadt pour l’enseignement de demain ». Françoise Tulkens (professeure émérite de l’UCL, ancienne vice-présidente de la Cour européenne des droits de l’homme) et Julien Nicaise, administrateur de l’Ares, commentent l’initiative.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct