Des élèves construisent un satellite pour prendre goût aux sciences

Elsenborn, finale du concours Cansat.
Elsenborn, finale du concours Cansat. - Mathieu Golinvaux.

Théorème de Pythagore, énergie cinétique… des concepts parfois sibyllins pour des élèves de secondaire. Enseignée de manière ludique pourtant, la science en passionne plus d’un. Preuve en est, le projet « Cansat » qui invite à découvrir la science sur le terrain. Contraction de « canette » et de « satellite », cette compétition annuelle propose aux étudiants de 5e et 6e secondaire de construire, de leurs propres mains, un satellite de la taille d’une canette de soda. Pendant sept mois, ils élaborent leur projet avec un objectif : mesurer la température et la pression atmosphérique. « Faire atterrir l’objet sans dommage, ça compte aussi », ajoute Louise, 17 ans, élève à l’école de l’Enfant Jésus de Nivelles. Son établissement faisait partie des douze sélectionnés pour la finale ce vendredi. Un projet soutenu par le SPW Recherche, la Région de Bruxelles-Capitale et l’Eurospace Society. A la clef ? Représenter la Belgique au concours international de l’Agence spatiale européenne le mois prochain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct