Antoing, le dernier refuge nucléaire

Antoing, le dernier refuge nucléaire

Antoing se situe à 5 kilomètres au sud-est de Tournai. Jusqu’à présent, c’est une ville provinciale tranquille de 7.500 âmes, construite sur les rives de l’Escaut, mais elle sera un jour peut-être un refuge pour la Belgique entière. Son château du XVe siècle ou son tumulus gallo-romain pourraient bien rapidement devenir des repères pour guider les premiers réfugiés nucléaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct