Bahrein: des blindés pour réprimer les manifestations

Bahreïn, c’est un archipel voisin de l’Arabie saoudite, du Qatar et des Emirats arabes unis dont l’économie est fortement tributaire du pétrole et qui de 2011 à 2013, ne parvint à contenir les manifestations inspirées du Printemps arabe qu’au prix de morts et de blessés. Des blindés légers vendus par la Belgique ont été, comme le démontre notre enquête, intégrés à cet appareil répressif.

En 2008, 50 de ces transporteurs de troupes belges ont été vendus, après reconditionnement, au Bahreïn, comme en attestent notamment le registre sur le commerce des armes tenu par les Nations unies et celui de l’Institut international de recherche sur la Paix de Stockholm (Sipri) .

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct