Reine Elisabeth: le bilan à mi-parcours des demi-finales, où tout se joue sur le sens musical

Notre compatriote Sylvia Huang, qui se produisait lundi soir dans le Concerto nº1 en si bémol majeur de Mozart.
Notre compatriote Sylvia Huang, qui se produisait lundi soir dans le Concerto nº1 en si bémol majeur de Mozart. - Belga.

Lors de la première épreuve, il était encore difficile de vraiment connaître les candidats, tant leurs programmes étaient semblables. Depuis ce lundi, et le début des demi-finales, c’est presque tout le contraire. Grâce au récital qu’ils ont composé, mais aussi au Concerto de Mozart qu’ils interprètent avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, dirigé par Jean-Jacques Kantorow (lors de deux sessions différentes), leur caractère se déploie, s’épanouit, et les personnalités se dégagent. Une manière pour les candidats les plus matures de se démarquer.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct