Cancer du col de l’utérus: un programme pour augmenter le nombre de dépistages

Le diagnostic précoce a également un impact positif sur la fertilité des patientes.
Le diagnostic précoce a également un impact positif sur la fertilité des patientes. - B. Dalimonte

Le gouvernement wallon doit donner son feu vert, ce jeudi, au lancement d’un appel à projet proposé par la ministre de la Santé, Alda Greoli (CDH), visant à mettre en place un programme de prévention du cancer du col de l’utérus. La Wallonie suit ainsi les traces de la Flandre, où un programme d’invitation au dépistage et de suivi des résultats existe déjà depuis 2013.

A l’origine de la démarche, un constat inquiétant : le nombre de femmes belges se faisant dépister du cancer du col de l’utérus est en constante baisse, ces dernières années. Alors que 62 % des femmes âgées entre 25 et 64 ans ont participé à un tel dépistage en 2009, elles n’étaient plus que 51 % en 2013.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct