Mgr Harpigny au «Soir»: «En Belgique, dès qu’on apprend quelque chose, on doit avertir le parquet»

Mgr Harpigny a commencé à travailler sur les problèmes de pédophilie dans l’Eglise en 2007.
Mgr Harpigny a commencé à travailler sur les problèmes de pédophilie dans l’Eglise en 2007. - Sylvain Piraux

Les démarches avaient été longues maisLe Soir avait finalement obtenu qu’un évêque belge prenne la parole publiquement sur la crise qui secoue l’Institution à l’internationale. Monseigneur Harpigny, évêque de Tournai et surtout évêque référendaire sur la question de la pédophilie depuis le scandale Vangheluwe (fonction qu’il partage toujours avec Mgr Bonny, l’évêque d’Anvers), s’est exprimé sur le sujet à notre journaliste en septembre, accompagné lors de l’interview par le porte-parole de la conférence épiscopale, Tommy Scholtès. Suite à l’annonce du pape François de rendre légalement obligatoire pour le clergé de signaler des abus sexuels, nous avons fait remonter ses propos.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct