La modération salariale a freiné la consommation

La consommation de produits de base n’a pas faibli. Il n’en est pas de même pour les biens non essentiels.
La consommation de produits de base n’a pas faibli. Il n’en est pas de même pour les biens non essentiels. - ImageGlobe.

Le saut d’index et la politique de modération salariale menée par le gouvernement Michel ont eu pour conséquence de ralentir la consommation privée en Belgique malgré le tax shift et la croissance de l’emploi. C’est la conclusion principale d’une étude interne de la Banque nationale de Belgique (BNB) présentée au conseil de régence de l’institution le 24 avril dernier et dont nous avons pu prendre connaissance.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct