Rénover, le coûteux casse-tête des copropriétaires

Rénover, le coûteux casse-tête des copropriétaires
Pierre-Yves Thienpont

C’est un phénomène qui prend des proportions inquiétantes. De nombreux immeubles en copropriété, datant des années 1960 ou 1970, sont en fin de vie. Pour leur rendre une seconde jeunesse, il faudrait entreprendre des rénovations souvent très lourdes. Ici, une nouvelle chaudière et une isolation énergétique complète sont nécessaires. Là, c’est un nouvel ascenseur qui s’impose.

Pour nombre de copropriétaires, la quote-part à débourser pour réaliser de tels travaux est hors de portée du portefeuille. « C’est un enjeu important », note Yves Hanin, professeur d’urbanisme à l’UCLouvain. « Plus personne ne voudra habiter dans ces immeubles. S’ils en ont les moyens, les locataires vont déménager, quitte à payer chaque mois leur loyer cent ou deux cents euros de plus. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct