Corée du Nord: en tirant des missiles, Pyongyang veut faire monter les enchères

Les nouveaux tirs nord-coréens sont suivis avec une vraie appréhension à Séoul.
Les nouveaux tirs nord-coréens sont suivis avec une vraie appréhension à Séoul. - AFP.

Décodage

Pyongyang avait déjà effectué des tirs d’engins samedi dernier, dont sans doute au moins un missile balistique : il a recommencé ce jeudi, tirant « ce qui ressemble à deux missiles de courte portée » selon l’armée sud-coréenne. Ils ont parcouru 270 et 420 km. Il s’agirait des premiers tirs de missiles depuis le lancement d’un missile balistique intercontinental en novembre 2017. C’est grave docteur ?

Les experts sont encore en train d’analyser ces tirs, mais ils pourraient être en violation avec des résolutions du conseil de sécurité de l’ONU interdisant à la Corée du Nord de tester des technologies de missiles balistiques.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct