Les programmes électoraux à la loupe: faut-il préserver le décret inscription?

Les programmes électoraux à la loupe: faut-il préserver le décret inscription?
Joakeem Carmans / Le Soir

Casse-tête parental à l’entrée des enfants dans le secondaire, le décret inscription s’apprête à devenir celui… des partis.

Mis en place lors de la rentrée scolaire 2010-2011, le décret organise les critères d’inscription dans les écoles secondaires. L’objectif : favoriser la mixité sociale tout en évitant les inscriptions multiples et leur corollaire : d’interminables files devant les écoles à la rentrée.

Faute de consensus, le décret inscription fait toujours autant polémique neuf ans plus tard. En 2018, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles proposait de le modifier… sans s’accorder sur le « comment ».

Réviser ou supprimer le décret inscription ? Alors que les élections du 26 mai prochain approchent à grands pas, certains partis se distinguent par un choix radical : pour ou contre un système de régulation des inscriptions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct