Les programmes électoraux à la loupe: faut-il relever les allocations sociales au niveau du seuil de pauvreté?

Il y a un paquet de Belges qui vivent grâce à une allocation sociale
: handicapés, pensionnés, chômeurs, jeunes au CPAS.
Il y a un paquet de Belges qui vivent grâce à une allocation sociale : handicapés, pensionnés, chômeurs, jeunes au CPAS. - Pierre-Yves Thienpont.

C’est bien beau de toucher à la fiscalité pour relever le salaire des travailleurs. Mais il y a un paquet de Belges qui vivent grâce à une allocation sociale : handicapés, pensionnés, chômeurs, jeunes au CPAS. La question du pouvoir d’achat se pose également pour eux, dont certains se retrouvent dans des situations précaires.

Sur les constats, tous les partis semblent d’accord. Pour une personne isolée, le seuil de pauvreté est établi en Belgique à 1.139 euros par mois. Or le montant minimum des allocations de chômage est de 1.052 euros par mois, soit 87 euros de moins que le seuil de pauvreté. C’est encore pire pour le revenu d’intégration, fixé à 910 euros pour un isolé.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct