Arlon : la pluie n’a pas inondé la ferveur des défenseurs de l’hôpital

Une nuée de parapluies pour cette troisième marche pour l’hôpital d’Arlon.
Une nuée de parapluies pour cette troisième marche pour l’hôpital d’Arlon. - J.-L.B.

Les communes de l’arrondissement d’Arlon ne décrochent pas. Les bourgmestres d’Arlon, de Messancy, d’Aubange et d’Attert, et des membres de ces différents collèges communaux, étaient en tête de ligne de la troisième marche pour le maintien à Arlon d’un hôpital aigu. Une marche entamée sous une pluie battante et ininterrompue qui aura certainement bloqué de nombreux participants, mais ils étaient tout de même 7 à 800 (1500 selon la police, dira le bourgmestre Vincent Magnus, un chiffre qui pour une fois est nettement plus élevé que ceux des observateurs « neutres ») à clamer à nouveau leur incompréhension par rapport au plan Vivalia 2025. Mais vu le temps, cette mobilisation est un succès populaire, c’est clair.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct