Journal de bord du Reine Elisabeth: la leçon de musique de Seiji Okamoto

Seiji Okamoto
Seiji Okamoto

Dernière journée des demi-finales du concours. Les candidats, qui se sont déjà présentés sur scène pour la moitié de leur programme, vont soit confirmer ou défaire les premières impressions. Les 12 finalistes seront connus à l’issue de la soirée, vers minuit.

On entame l’après-midi avec Timothy Chooi, candidat canadien qui enchante le public depuis les éliminatoires. Son attitude est élégante et fière dès son entrée, et on sent qu’il commence ce concerto nº5 de Mozart en la majeur avec beaucoup d’envie et d’entrain. Peut-être un peu trop, cela lui joue des tours, et sa justesse flanche parfois. Il est cependant en permanence connecté avec le chef d’orchestre, Jean-Jacques Kantorow. Dans l’adagio, il est très touchant en faisant preuve de beaucoup de douceur et de délicatesse. Dans le rondeau, il continue dans la lancée du premier mouvement. Enjoué, il survole les thèmes musicaux avec allégresse en nous emmenant dans une balade champêtre. Sa bonne humeur est communicative.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct