«Assez!» : la colère froide des 15.000 manifestants à Anvers après le meurtre de Julie Van Espen

Une manifestation sobre mais massive, dimanche dans le centre d’Anvers. © Dominique Duchesnes.
Une manifestation sobre mais massive, dimanche dans le centre d’Anvers. © Dominique Duchesnes. - Dominique Duchesnes.

reportage

La semaine dernière, Julie Van Espen devait rejoindre des amis à Anvers lorsqu’elle a été tuée sur le chemin par un homme qui voulait la violer. Symboliquement, 15.000 « amis » ont marché ce dimanche dans les rues de la ville portuaire en sa mémoire. Mais aussi pour dire « assez » des violences faites aux femmes.

Quelques jours après une veillée le long du canal Albert, qui avait réuni plus de 1.500 personnes en souvenir de l’étudiante de 23 ans, la marche de dimanche à Anvers a été moins teintée d’émotions brutes. À l’exception d’une jeune femme habillée en noir qui n’aura pu répondre à nos questions, étouffant un sanglot, la plupart des manifestants montraient une colère sourde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct