Taxer le kérosène n’aurait pas d’effet négatif sur l’emploi en Europe

En 2018, Ryanair est devenue la première compagnie aérienne à intégrer le top
10 des plus grosses entreprises émettrices de CO
2
 en Europe. © belga.
En 2018, Ryanair est devenue la première compagnie aérienne à intégrer le top 10 des plus grosses entreprises émettrices de CO 2 en Europe. © belga. - belga.

La question de taxer le kérosène utilisé par les transporteurs aériens est revenue sur le devant de la scène depuis quelques mois. Pour l’heure, en Europe, le carburant des avions n’est grevé d’aucunes accises. Et pour défendre ce statut privilégié, les compagnies aériennes mettent souvent en avant l’impact qu’une telle mesure, si elle devait entrer en vigueur, ferait peser sur le secteur, notamment en termes de pertes d’emplois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct