Le centre-ville reste le pôle commercial préféré des Bruxellois

Vêtements, livres ou articles de loisirs
: les Bruxellois se retrouvent d’abord et avant tout au centre-ville. © Mathieu Golinvaux.
Vêtements, livres ou articles de loisirs : les Bruxellois se retrouvent d’abord et avant tout au centre-ville. © Mathieu Golinvaux.

Cinq milliards cinq cents millions d’euros… C’est le montant annuellement dépensé dans le commerce par les 542.000 ménages bruxellois. Trois milliards servent à acheter des biens de consommation courante (boissons, nourriture, produits d’entretien, médicaments…), un milliard et demi est investi dans des biens « semi-courants » (vêtements, chaussures, livres, articles de loisirs) et le dernier milliard dans les biens « semi-courants lourds » (électroménager, meubles…).

La consommation dans les commerces représente un peu moins d’un tiers du budget global des ménages bruxellois ; c’est, en moyenne, 9.200 euros par an. Logiquement, la part consacrée aux achats courants est inversement proportionnelle aux revenus : 50 % pour les catégories les plus aisées, 65 % pour les plus précarisés. Où est dépensé cet argent ? C’est ce qu’a voulu savoir le gouvernement bruxellois, pour définir son Schéma de développement commercial.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct