Grand format – La Belgique reste bien discrète sur la mort de «Monsieur H»

La rencontre que Hammarskjöld prévoyait avec Moïse Tshombé causait une sérieuse exaspération. Tous les services secrets, ainsi qu’un tas de mercenaires et de personnages douteux, écumaient les abords de Ndola lorsque la catastrophe s’est produite.
La rencontre que Hammarskjöld prévoyait avec Moïse Tshombé causait une sérieuse exaspération. Tous les services secrets, ainsi qu’un tas de mercenaires et de personnages douteux, écumaient les abords de Ndola lorsque la catastrophe s’est produite. - UN Photo.

Dag Hammarskjöld, après Patrice Lumumba. Ces encombrants fantômes rôdent depuis si longtemps dans la mémoire collective que leurs morts respectives, et brutales, durant la même année 1961, ont fini par être associées étroitement, comme les deux maillons d’une sinistre chaîne remontant inéluctablement au pouvoir belge de l’époque.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct