Les Européens s’inquiètent de «l’escalade» entre Washington et Téhéran

C’est prise au dépourvu, et sur la défensive que la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a reçu le Secrétaire d’État Mike Pompeo au cours de sa visite surprise alors que se tenait la réunion mensuelle des ministres européens des Affaires étrangères.
C’est prise au dépourvu, et sur la défensive que la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a reçu le Secrétaire d’État Mike Pompeo au cours de sa visite surprise alors que se tenait la réunion mensuelle des ministres européens des Affaires étrangères. - D.R.

Tenir bon ! Les Européens ont maintenu leur résistance, ce lundi, face à l’intense pression des États-Unis, exercée sur le dossier ultra-délicat du nucléaire iranien. En visite surprise à Bruxelles, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a essuyé une fin de non-recevoir : pas question de céder aux plans de Washington. L’administration Trump est déterminée à resserrer l’étreinte sur le régime iranien, après avoir unilatéralement renié l’accord nucléaire de l’été 2015, qui garantit, depuis sa mise en œuvre, que Téhéran n’entreprend rien pour se doter de l’arme atomique.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct