«Douleur et gloire» d’Almodovar: un film très intime qui nous prend aux tripes

«Douleur et gloire» d’Almodovar: un film très intime qui nous prend aux tripes

Critique

Un homme en apnée, le dos balafré d’une cicatrice, donc fragilisé. La caméra plonge dans l’eau de la piscine comme Almodóvar va plonger au cœur de sa vie, de ses affects. En douceur, à hauteur de visages. Pour une mise à nu bouleversante comme jamais le cinéaste culte de la Movida ne s’était permis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct