Max Urai et la fille en fuite

Un détail de «
La bataille de Pavie
».
Un détail de « La bataille de Pavie ». - Museo e Real Bosco di Capodimonte, Napoli.

« Avec le frère, j’ai étudié tous les récits guerriers de la Bible puis nous sommes passés aux textes païens. Le siège de Troie est une histoire célèbre, m’a-t-il dit, mais c’est Euripide qui a été le premier à se pencher sur le sort des femmes en temps de guerre. Le commentaire du religieux me semblait un peu surfait, comme s’il ne faisait que reprendre le point de vue d’autrui. De la pointe d’une plume, il suivait la ligne qu’il lisait. Sous sa voix, j’essayais d’entendre celle des femmes. L’auteur semblait particulièrement admirer leur capacité à souffrir, leur noblesse. Toutes ces pensées, je les ai gardées pour moi. Ce que je fais, ce que je désire, les autres en décident pour moi ; quant à ma vie intérieure, elle est entièrement mienne. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct