Le gouvernement Michel boucle ses balises constitutionnelles

Charles Michel lave plus blanc que blanc.
Charles Michel lave plus blanc que blanc. - Bruno Dalimonte.

Les chefs de cabinet du gouvernement MR-CD&V-VLD se sont réunis lundi, ils ont trouvé un terrain d’entente à propos de la déclaration de révision de la Constitution, apprenait-on mardi. L’adoption par l’exécutif et la publication au Moniteur donneront officiellement le signal de la dissolution des chambres et de la fin de la législature. On y est presque. On y sera tout à fait ce vendredi. Charles Michel a l’intention de convoquer un conseil des ministres à part entière, rue de la Loi. Ce sera le der des ders avant les élections du 26 mai.

La déclaration de révision, selon les souhaits du Premier ministre et président du MR, sera minimale. Celle adoptée en 2014 à la fin de la législature Di Rupo désignait 22 dispositions constitutionnelles (une série d’articles, et le titre II) et tous avaient estimé déjà que les négociateurs avaient éliminé ce qui pouvait donner lieu à des discussions institutionnelles.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct