Pas intéressés par la politique, les jeunes Bruxellois?

Ilyas, Izra, Aboul et Mourad (de gauche à droite) ont le désir de partager les enseignements de cette séance de speed-dating après du public de leur nouvelle Maison de Jeunes, «
Jeunes Ambitions Marolles
».
Ilyas, Izra, Aboul et Mourad (de gauche à droite) ont le désir de partager les enseignements de cette séance de speed-dating après du public de leur nouvelle Maison de Jeunes, « Jeunes Ambitions Marolles ». - Dominique Duchesnes.

Bon, et souvenez-vous qu’on parle de trois niveaux de pouvoir ! Le fédéral, pour commencer, c’est ce qui concerne toute la Belgique, notamment sur les questions liées à l’immigration et à la déchéance de nationalité. » Dans le hall d’entrée de l’auberge de jeunesse Jacques Brel, Rachida El Baghdadi, animatrice du Foyer des Jeunes des Marolles, briefe la petite quarantaine de jeunes – une grande majorité de garçons – lui faisant face. Rassemblés sur place en vue d’un speed-dating coorganisé par la Fédération des Centres de Jeunes en Milieu Populaire (FCJMP), le Bureau International Jeunesse (BIJ) et le Foyer des jeunes des Marolles, les troupes prennent au vol les derniers conseils avant de se lancer dans l’arène et sonder, tour à tour, les positions des différents partis sur des enjeux qui les touchent. « Et n’oubliez pas, c’est bien le programme qui compte, pas l’individu. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct