Commentaire: après les bonnes intentions, les sous svp

A l’heure où le sport belge connaît l’une des plus belles périodes de son histoire, une parenthèse enchantée que l’on voudrait ne jamais voir se refermer, l’initiative de l’AISF de donner la parole, lundi soir, aux différents partis francophones via un de leurs représentants pour voir ce qu’ils ont dans le ventre à quelques jours des élections était une excellente idée. Que tous soient venus, à l’exception notoire du PTB, ce qui est logique vu qu’il est le seul à ne pas avoir de chapitre sur le sport dans son programme de campagne, est également à saluer.

Les fédérations sportives présentes à Namur ont pu se faire une idée de la place et de l’importance qu’ils leur accordent. De là à ce qu’elles donnent des consignes de vote à leurs affiliés, il y a un pas que l’on ne franchira pas !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct