Le sport ne vaut-il que 0,5% du budget communautaire?

Lors de la crise qui a opposé les athlètes francophones à leur fédération, en mars, le pouvoir politique a réussi à déminer la situation.
Lors de la crise qui a opposé les athlètes francophones à leur fédération, en mars, le pouvoir politique a réussi à déminer la situation. - JIMMY BOLCINA/PHOTO NEWS.

L’image avait quelque chose de saisissant et de franchement gênant pour les six représentants des partis venus décliner leurs propositions en vue des élections du 26 mai aux fédérations sportives francophones, représentant 8.000 clubs et 800.000 pratiquants du sud du pays et de Bruxelles. Sur l’écran géant qui figurait dans leur dos, un « camembert » graphique représentant les dépenses communautaires par grand secteur, avec une mini-portion représentant la part du sport dans le budget : 0,5 %…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct