Même les défunts doivent fournir une déclaration d’impôt

Une première déclaration individuelle est à rentrer au nom du partenaire survivant.
Une première déclaration individuelle est à rentrer au nom du partenaire survivant. - Belga

Marié ou célibataire, avec des tiers à charge ou non, les formalités administratives varient naturellement en fonction des ménages, rappelait dernièrement Le Soir.

Et il est un bouleversement de la situation familiale qu’il faut malgré tout prendre en compte pour se conformer aux attentes du fisc : la mort d’un proche.

Pour le remémorer abruptement, un décès ne constitue pas un motif valable pour être dispensé de déclaration d’impôt. Mais, en plus, il faut savoir qu’il dédouble la corvée pour les enfants ou le partenaire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct