«Tram: un gaspillage à 300 millions»

Le financement du tram liégeois, remis en cause par Eurostat, est au coeur du débat public. © SRWT
Le financement du tram liégeois, remis en cause par Eurostat, est au coeur du débat public. © SRWT -

Le tram n’est pas que mathématiques mais en laissant ces dernières au fond de l’armoire, on finit par oublier ce que la collectivité doit débourser pour qu’il advienne. Petit rappel : le partenariat public-privé recalé par Eurostat et que l’échevin Michel Firket propose de braver, consiste à confier au privé tant la réalisation de l’infrastructure que l’achat des rames (380 millions d’euros) et la prise en charge de la maintenance sur 27 ans. En échange, la collectivité paie une redevance annuelle variable (de 41 à 45 millions d’euros) durant 27 ans à laquelle s’ajoute le coût de l’exploitation, somme augmentant avec le temps et l’inflation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+

    • Quel est le lieu qui incarne, pour vous, le monde d’après
? Jean Macq, professeur en santé publique à l'UCLouvain, a décidé de poser, à deux pas de l’université, devant une maison médicale, modèle parfait de ce en quoi il croit pour le futur des soins de santé
: «
La maison de santé, à deux pas de la crèche parentale, illustre bien l’importance de la notion de territoire qui doit guider notre vision de la santé dans le monde d’après. Plusieurs professions au cœur d’un quartier, donc au plus près du quotidien des habitants.
»

      Penser le monde d’après: quelles leçons pour le secteur de la santé?