Le tract d’Ecolo, le faux pas qui trouble la campagne des verts

Le tract d’Ecolo distibué dans la commune de Laeken fait polémique. A deux semaines des élections, les partis adverses, MR en tête, crient au communautarisme.
Le tract d’Ecolo distibué dans la commune de Laeken fait polémique. A deux semaines des élections, les partis adverses, MR en tête, crient au communautarisme. - D.R.

Forts de leur positionnement porteur sur le climat, les verts prenaient soin de ne pas en rajouter dans la campagne, on ne change pas une ligne qui gagne. Sauf que là, d’un coup, ils secouent le cocotier, on se demande au profit de qui. Plus un seul débat n’aura lieu d’ici au 26 mai sans que les acteurs, les candidats, n’aient à s’exprimer sur l’une ou l’autre question ayant trait la liberté de culte, le culte musulman en l’espèce… A savoir : l’autorisation du port du foulard, l’octroi d’un jour de congé scolaire selon les convictions, le maintien de l’heure de religion et de morale, l’abattage rituel des animaux sans étourdissement. Soit les quatre propositions figurant sur le tract dont tout le monde parle, distribué à Laeken en région bruxelloise, signé Zoé Genot, cheffe de groupe au parlement régional, qui pousse ici la liste des verts, et Ahmed Mouhssin, député lui aussi, candidat à la 9e place.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct