Les programmes électoraux à la loupe: le logement, défi prioritaire pour Bruxelles

Le logement est en crise à Bruxelles. Tant pour la location que l’acquisition.
Le logement est en crise à Bruxelles. Tant pour la location que l’acquisition. - PIERRE-YVES THIENPONT.

C’est incontestablement l’un des échecs de tous les gouvernements bruxellois qui se sont succédé... depuis la création de la Région. L’accès au logement, dans la capitale, reste l’un des casse-tête pour nombre de ménages, qu’ils soient candidats locataires ou propriétaires. La faute aux prix, tant pour les loyers que pour l’acquisition, au manque de biens mis sur le marché... Les chiffres sont connus : 43.000 personnes sont en attente d’un toit au tarif social, la production de logements publics dépasse à peine le millier par an. La ville manque cruellement de biens de grande taille mais aussi de dimension réduite. Et le parc existant affiche des signes de vieillissement, surtout sur le plan énergétique. Autant d’éléments qui plaident pour que le logement soit l’une des priorités de la prochaine législature, à Bruxelles.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct