Pourquoi les médecins sont opposés au régime végan imposé aux enfants

Environ 3
% des enfants belges sont déjà concernés par le véganisme.
Environ 3 % des enfants belges sont déjà concernés par le véganisme. - Sandra Bielmeier.

Il y a une génération seulement, c’était une rareté. Mais les crises alimentaires, les scandales du prion, du cheval en lasagne et du poulet à la dioxine ont fini par détourner une part croissante des consommateurs de la viande. Et, par extension, de tout produit issu du règne animal. Un régime difficile à suivre pour les adultes et qui ne peut se suivre sans risque majeur que sous suivi médical, examens sanguins réguliers et supplémentations. Mais, pour un enfant, c’est exclu, selon l’avis rendu ce jeudi par l’Académie royale de médecine de Belgique, dont Le Soir a pris connaissance en primeur. Un avis rendu à la demande de Bernard Devos, délégué aux droits de l’enfant, tant les situations difficiles se multiplient dans les hôpitaux, où certains enfants ont abouti. Et où certains sont morts de la maltraitance de leurs parents. Mais aussi dans les crèches, à l’ONE ou à l’école.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct