Ecolo se prend les pieds dans un tract après un parcours presque sans faute

Le tract d’Ecolo distibué dans la commune de Laeken fait polémique. A deux semaines des élections, les partis adverses, MR en tête, crient au communautarisme.
Le tract d’Ecolo distibué dans la commune de Laeken fait polémique. A deux semaines des élections, les partis adverses, MR en tête, crient au communautarisme. - D.R.

Les vieux briscards de la politique le répètent jusqu’à plus soif aux jeunes qui s’excitent : calmez vos ardeurs et méfiez-vous des pronostics hâtifs. En campagne électorale, rien n’est fait jusqu’à la dernière minute avant le scrutin. Un rien peut, jusqu’au dernier moment, bousculer les positions qu’on croyait acquises.

Voilà une vérité que le CD&V payait cash les derniers jours après le meurtre d’Anvers. Koen Geens, une des figures de proue du parti, était ciblé très durement tandis que la justice, thème déjà sensible, montait en flèche dans les priorités électorales et figurait en haut des reproches faits au gouvernement sortant et aux sociaux-chrétiens flamands qui en assumaient la charge.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct