Tim Hecker Anoyo

<span>Tim Hecker</span> Anoyo

Tandis qu’une frange des artistes électro flirte avec la musique classique, d’autres préfèrent travailler le son tels des sculpteurs jusqu’à le transformer en une matière tangible.

Depuis une vingtaine d’années déjà, le Canadien Tim Hecker s’est fait une spécialité de dialoguer avec la matière sonore en partant le plus souvent d’un concept, d’une image, d’une rencontre. En 2016, il retravaillait les chants polyphoniques religieux du Moyen Âge en les plongeant dans un magma post-industriel. L’an dernier, il collaborait avec un ensemble japonais de musique gagaku pour Konoyo, mariant avant-garde bruitiste et tradition de cour.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct