lesoirimmo

2010-2011: dans les coulisses des 541 jours de crise politique

Le 7 décembre 2011, session au Parlement. Elio Di Rupo et Bart De Wever © Belga
Le 7 décembre 2011, session au Parlement. Elio Di Rupo et Bart De Wever © Belga

C’était entre 2010 et 2011. Après la démission du gouvernement Van Rompuy, la Belgique doit faire face à la démission du gouvernement Leterme II. Une période pendant laquelle l’écart idéologique entre le Nord et le Sud grandit. Arrivent alors les élections législatives le 13 juin 2010. Le PS d’Elio Di Rupo remporte le vote côté Wallonie. La Flandre est quant à elle le théâtre de la percée de la N-VA, commandée par Bart De Wever. Les deux partis se voient donc dans l’obligation de coopérer pour la formation d’un gouvernement. Les négociations commencent et le leader PS dépose une réforme institutionnelle pour des transferts de compétence. Mais cette proposition est déclinée par la N-VA et le CD&V. À la suite de cet échec, Elio Di Rupo remet sa démission le 3 septembre 2010. Les négociations pour le nouveau gouvernement sont complètement bloquées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct