Massacre d’ânes pour leur peau: l’ONG Peta demande au Kenya d’interdire le commerce vers la Chine

Massacre d’ânes pour leur peau: l’ONG Peta demande au Kenya d’interdire le commerce vers la Chine

L’association de défense des animaux Peta a demandé jeudi au Kenya de mettre fin à l’abattage des ânes, dont les peaux sont exportées vers la Chine, le plus souvent illégalement, pour les besoins de la médecine traditionnelle, une pratique qui a récemment augmenté en Afrique.

L’ONG Peta (Pour une éthique dans le traitement des animaux) a indiqué à l’AFP avoir mené une enquête sur les abattoirs kényans montrant que les ânes y étaient cruellement battus, ou arrivaient morts après de longs voyages dans des camions en provenance de pays voisins.

« Peta appelle le Kenya à rejoindre beaucoup d’autres pays africains en interdisant l’abattage des ânes. Il n’y a aucun besoin de recourir à une telle cruauté, (la médecine traditionnelle) n’est même pas quelque chose qui a démontré son efficacité », a déclaré Ashley Fruno, une militante et porte-parole de Peta.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct