Bruxelles: l’évacuation des migrants de la gare du Nord ne résout aucunement le dossier

L’opération de police annulée ne visait pas à arrêter des personnes en situation illégale.
L’opération de police annulée ne visait pas à arrêter des personnes en situation illégale. - Belga.

L’opération était prévue sur le coup de 11 h, ce vendredi. 120 policiers locaux et fédéraux se tenaient prêts à évacuer le niveau – 1 de la gare du Nord, là où dorment depuis février près de 300 migrants dans des conditions déplorables. Finalement, l’opération n’aura pas lieu. Prévenues plusieurs jours en amont, les associations comme la Plateforme citoyenne avaient déjà pu faire évacuer les lieux la veille au soir. 148 personnes ont été (re)logées par la Croix-Rouge, le Samusocial et à la Porte d’Ulysse à Haren, qui ont mis respectivement 60, 40 et 40 places d’accueil à disposition.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct