Redécouvrir Bruxelles sous la plume de poètes étrangers

Les vers de Chantal Maillard qui encerclent le cimetière d’Ixelles, font en quelque sorte déjà partie du paysage bruxellois.
Les vers de Chantal Maillard qui encerclent le cimetière d’Ixelles, font en quelque sorte déjà partie du paysage bruxellois. - Maurine Toussaint

Bruxelles, « c’est de la poésie pure ». Aux sceptiques qui peinent à détourner le regard des embouteillages de la rue de la Loi, des perches à selfie des touristes de la Grand-Place et des artères ouvertes pour cause de travaux, Passa Porta, la Maison Internationale des Littératures de Bruxelles, à qui l’on doit cette affirmation, se fait fort de partager ses bons tuyaux en proposant de (ré)examiner, (ré)écouter et (res)sentir la ville au travers de son nouveau projet, « Vers Bruxelles ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct