Jonathan Holslag (VUB): «L’avenir de l’Europe ne doit pas être Made in China»

Jonathan Holslag s’expose – et il le sait – à une volée de bois vert. Car son diagnostic ressemble furieusement à celui de… Donald Trump.
Jonathan Holslag s’expose – et il le sait – à une volée de bois vert. Car son diagnostic ressemble furieusement à celui de… Donald Trump. - Hatim Kaghat.

La Chine nous tend un piège et nous sommes à deux doigts d’y tomber. Plus qu’une thèse, c’est un avertissement que lance Jonathan Holslag, professeur à la VUB et conseiller spécial auprès du vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans. Son dernier essai, The Silk Road Trap (Le Piège des routes de la soie), vient de paraître chez l’éditeur britannique Polity. Nous avons rencontré le professeur bruxellois lundi en fin d’après-midi sur une terrasse ensoleillée du centre de la capitale, la veille de son départ pour Rome, où il participait à deux jours de séminaire avec des généraux de l’Otan.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct